Statistiche web

LG-1 - Alain & Irène

Les Wagner-Colomb
Title
Aller au contenu
CENTRALE LG-1
Centrale LG-1
Centrale LG-1
Localisation des travaux
La Grande-1 est située à 37 kilomètres de la baie James, soit à 1 550 kilomètres au nord de Montréal par la route. Mis à part Radisson, la municipalité la plus près, Matagami, est à 680 kilomètres.
La Grande-1 est une centrale de type au fil de l'eau parce qu'elle s'alimente à même le débit de la Grande Rivière. L'eau lui provient directement de La Grande-2 et de La Grande-2A qui se trouvent à 75 kilomètres en amont.

Ouvrages de dérivation
Le canal de dérivation et les deux barrages temporaires, soit les batardeaux aval et amont, ont toutefois été mis en place en 1979 afin de profiter de la période de remplissage du réservoir de La Grande-2. Le débit de la rivière était alors considérablement réduit à la hauteur de La Grande-1, ce qui facilitait les travaux et en diminuait les coûts. Ces ouvrages, qui dérivaient momentanément la rivière, ont permis d'édifier à sec la centrale et l'évacuateur de crues.

Poursuite des travaux
L'aménagement de La Grande-1 implique la construction d'une centrale, d'un évacuateur de crues et de deux barrages-poids, chacun prolongé par une digue.
À la fin de 1988, une première équipe de travailleurs est revenue sur le site afin d'organiser le campement. Les travaux de construction n'ont repris qu'en 1989.
La mise en service des douze groupes turbines-alternateurs s'est échelonnée de mars 1994 à septembre 1995.
Excavation
2,2 millions de mètres cubes de roc et 1 million de mètres cubes de mort-terrain ont étéextirpés du lit de la Grande Rivière durant les années et d'immenses coches (nez de bœuf) ont été sculptées à même le roc original et c'est dans celles-ci qu'ont ensuite été bétonnés les aspirateurs, c'est-à-dire les sorties par lesquelles l'eau s'écoulera après avoir été turbinée. Le roc a été récupéré et concassé en agrégat de différentes grosseurs, puis utilisé pour le mélange de béton et l'aménagement des digues. Le sable, l'eau et la moraine nécessaires à la réalisation de ces ouvrages se trouvaient dans un rayon de 20 kilomètres du chantier. Seule la poudre de ciment a dû être acheminée par chemin de fer jusqu'à Matagami et par trains routiers vers La Grande-1
Centrale LG-1
Aménagement des digues
Un million de mètres cubes d'argile, de sable, de gravier et d'enrochement ont été mis en place pour aménager les deux digues nécessaires à La Grande-1.
La digue sud a une longueur de 140 mètres et une hauteur maximale de 10 mètres.
La digue nord, d'une longueur de 2,4 kilomètres, comporte trois sections dont la hauteur varie de 4 à 25 mètres. Le premier segment (700 mètres) longe la rive et repose sur du roc. Munie d'un écran d'étanchéité, la deuxième section (1 100 mètres) est construite sur une terrasse de sable. La troisième partie (600 mètres) érigées sur une tourbière avec un fond d'argile, est beaucoup plus large parce qu'elle comporte des paliers aménagés sur les côtés. Des instruments de haute précision ont été mis en place afin de surveiller le comportement de la digue. L'ouvrage constitue d'ailleurs un laboratoire pour d'autres projets hydroélectriques situés à proximité de terrain argileux.
Coupe digue -Centrale LG-1
Bétonnage des structures permanentes

Il aura fallu 640 000 mètres cubes de béton, soit la quantité nécessaire pour construire un trottoire de Montréal à Miami et, 31 000 tonnes d'acier d'armature pour construire la centrale, l'évacuateur de crues et les deux barrages-poids.
Centrale LG-1
La centrale
Roue LG-1
La centrale est appuyée sur la rive sud de la rivière. Incluant l'aire de service, elle mesure 378 mètres de longueur sur 55 mètres de hauteur. Contrairement aux centrales de la phase I, sa prise d'eau est un ouvrage incorporé à la centrale.
Chacun des douze groupes turbines-alternateurs possède une entrée d'eau subdivisée en trois pertuis. Ces 36 ouvertures de 5,6 mètres de largeur sur 24 mètres de hauteur dirigeront ensuite l'eau à l'intérieur des bâches semi-spirales vers les turbines à hélice à pales fixes. La roue, reliée par un arbre vertical au rotor, tournera à une vitesse de 85,7 tours par minute. C'est le mouvement du rotor dans le stator qui produira l'électricité. A la sortie de la centrale, des transformateurs triphasés élèveront la tension de 13 800 à 315 000 volts et l'électricité sera acheminée vers le sud du Québec par les lignes de transport d'Hydro-Québec à partir du poste de Radisson.
Après une chute de 27 mètres, l'eau retournera à la rivière par 12 aspirateurs dont les sorties sont subdivisées en deux. Le canal de fuite, excavé dans le lit de la rivière, servira à améliorer l'écoulement de l'eau turbinée, dont le débit maximum est de 5 950 mètres cubes par seconde.
Bâche spirales
L'évacuateur de crues
Centrale LG-1



L'évacuateur de crues est situé entre la centrale et la rive nord de La Grande Rivière. Il est muni de huit vannes dont quatre sont chauffées. En cas de crues intenses, ses portes de 20 mètres sur 12 mètres seront soulevées par un système de treuils et laisseront échapper le surplus d'eau.
L'ouvrage de 144,5 mètres sur 72mètres pourra évacuer jusqu'à 16 280 mètres cubes d'eau par seconde, soit deux fois le débit du fleuve St.-Laurent à la hauteur de Montréal.
Les barrages poids
Les barrages-poids résistent à la poussée de l'eau par leur masse. Celui de la rive nord a une longueur de 112 mètres et une hauteur maximales de 35 mètres tandis que celui de la rive sud a une longueur de 23 mètres et une hauteur maximale de 22 mètres.

Retour de la rivière dans son lit naturel
L'arasement des batardeaux et la fermeture du canal de dérivation, à la fin de 1992, ont permis à La Grande Rivière de reprendre son cours normal. L'eau a atteint sa hauteur maximale en octobre 1993. La zone de marnage, c'est-à-dire la variation du niveau d'eau en amont de la centrale, se situe entre les élévations 30,5 et 32 mètres. Cette zone constitue une réserve utile de 98 millions de mètres cubes.
L'ensemble intégré des ouvrages permet d'obtenir un réservoir de seulement 70 kilomètres carrés (zone inondées: 40 kilomètres carrés). Sa capacité de retenue est de 1,2 milliard de mètres cubes d'eau.
Centrale LG-1
Nous sommes le et il est
Reproduction interdite
Mise à jour le 2024-01-28
Retourner au contenu